POUR L'AMOUR DU FIL . . .

Pourquoi devenir testeuse pour une marque ?



Aujourd'hui, nous allons débuter une série de plusieurs articles dans lesquels je voudrais mettre en lumière le rôle des testeuses pour des marques, que ce soit pour des patrons de couture ou des tutoriels de crochet, par exemple. Pour certaines personnes, ce rôle est un peu flou. Ayant moi-même le privilège de faire partie depuis un an de l'équipe de tests pour la marque de patrons de sacs Shamballa Bags, je vais pouvoir vous éclairer sur ce rôle qui est basé sur le volontariat. Nous allons débuter cette série d'articles par les raisons qui peuvent nous pousser à vouloir devenir à notre tour testeuse pour une marque.



Prendre part à l'essor d'une marque que l'on apprécie

Devenir testeuse, c'est en quelque sorte prendre part à la grande aventure que représente la sortie d'un nouveau patron / tutoriel. C'est  vouloir collaborer bénévolement avec la créatrice. Tester un patron avant sa sortie officielle permet à la marque de corriger les éventuelles erreurs et de s'assurer que son tutoriel tient la route et sera compris de tous. Normalement, l'on souhaite tester les produits d'une marque car l'on aime ce qu'elle fait, parce que ses valeurs correspondent aux nôtres... Si j'ai postulé lorsque Sammy Valencia a lancé son appel à testeurs l'an dernier, c'est parce que je suis une fan de sacs et que son offre me correspondait tout à fait. Il faut bien sûr être intéressée et je dirais même passionnée pour mener ce rôle à bien. En revanche, je n'ai encore jamais postulé lors des appels pour des tests de patrons de vêtements (même si j'apprécie beaucoup les marques en question) car je suis moins à l'aise dans cette discipline. Je pars du principe que si je ne suis pas capable de fournir un travail de qualité, alors je ne postule pas !


C'est gratifiant !

L'on ne va pas se mentir, c'est un honneur d'être sélectionnée par une marque parmi une multitude de candidatures déposées. Lorsque Sammy Valencia a lancé son appel à testeurs durant l'été 2018 car elle était à la recherche de testeuses francophones pour lancer sa marque sur le marché français, j'ai répondu présente. Et j'ai été prise, pour mon plus grand plaisir ! Nous étions au départ 7 testeuses anglophones et 7 testeuses francophones, soit seulement 14 testeurs dans le monde... Et j'en faisais partie. Fierté ! Aujourd'hui, nous sommes un peu plus nombreuses. Être sélectionnée prouve que notre travail plait et c'est en quelque sorte une reconnaissance qui valorise les efforts fournis tout au long de l'année. 


Privilège de découvrir les futurs modèles en avant-première

Il est très plaisant de découvrir et de réaliser un modèle en secret, avant sa présentation officielle et avant même qu'il ne soit commercialisé sur le site de la marque. L'on se sent un peu privilégiée. Mais chut, il ne faut RIEN dire à personne !


Se lancer des défis pour progresser

À chaque nouveau patron testé, l'on apprend de nouvelles techniques qui nous permettent d'évoluer dans notre domaine de compétence. Cela nous permet aussi de réaliser des modèles variés au fil des tests. Ainsi, l'on évite la routine !


Du contenu pour notre blog

Tester des nouveautés nous permet d'avoir des sujets à aborder pour nos futurs billets de blog. Grâce aux tests effectués, nous avons des sujets tout prêts. Nous pouvons vous présenter le nouveau modèle de la marque avec laquelle nous collaborons et vous montrer notre réalisation personnelle. Bien sûr, nous vous faisons également part de nos remarques et des éventuelles difficultés rencontrées lors de la confection du produit, et cela en toute transparence avec nos lecteurs.


Obtenir de la visibilité

Tester des patrons est un principe gagnant-gagnant. Bien souvent, les photos de notre version réalisée pendant la phase de test est ensuite partagée par la marque elle-même sur son site internet, sur la fiche du produit concerné ou encore sur ses réseaux sociaux. Cette mise en avant (ou cette publicité) peut être très intéressante !



Recevoir des patrons gratuits 
en échange de notre implication

Il faut savoir que ce travail de test n'est dans la majorité des cas pas rémunéré. Personnellement, lorsque je teste un patron Shamballa Bags, je paye moi-même les fournitures que j'utilise. À la longue, cela a un certain coût (surtout lorsque l'on ne fait pas de ventes !) Il est donc important d'accepter les tests qui nous intéressent vraiment afin d'être pleinement motivée. C'est pour cette raison que je n'accepte plus systématiquement tous les tests que l'on me propose. En échange du travail effectué (confection du produit à l'aide de notre matériel personnel, remarques, shooting photo, post sur les réseaux sociaux, article de blog...), le patron dans sa version définitive (corrigé de toutes ses erreurs) est offert aux testeurs.



Voilà quelques raisons qui pourraient vous pousser à vouloir devenir testeuse pour une marque que vous appréciez. Gardez à l'esprit que même s'il n'est pas rémunéré, ce rôle doit tout de même être pris au sérieux. Lorsque vous vous engagez auprès d'une créatrice pour tester son futur patron ou tutoriel, il faudra ensuite mener son test le plus sérieusement possible jusqu'au bout. Nous verrons dans un prochain billet quelles sont les qualités pour devenir testeuse.





As-tu déjà été testeuse 
pour une marque de couture / crochet ?





 Nathalie, blogueuse « Art du Fil » 
✄ Passionnée de couture et de crochet 
Créative, Nath est autodidacte. Elle aime coudre de jolis sacs et confectionne d'adorables amigurumis... Mais pas que !




https://www.instagram.com/cousubynath/https://www.facebook.com/pages/CousuByNath/1401569383444290http://www.hellocoton.fr/mapage/cousubynath

4 commentaires:

  1. Effectivement, cela reste rêveur ... j'ai postulé de nombreuses fois pour des vêtements (puisque comme tu le dis à juste titre il vaut mieux le faire dans le domaine où l'on est plus à l'aise) mais je pense que la sélection des testeuses se fait aussi au nombre d'abonnées que la postulante a sur ses réseaux sociaux pour faire ensuite un maximum de pub et ce sont souvent les mêmes qui ont cette opportunité du coup. J'ai tout de même eu le bonheur de tester pour une marque qui venait de se lancer et je ne regrette absolument pas cette expérience ... je vais tout de même persévérer en postulant encore et encore ... sait on jamais si je tombe sur la perle qui voudra bien me faire confiance et m'accorder ce privilège ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certaine que le nombre de likes sur notre compte soit forcément ce qui motive essentiellement une marque à choisir une personne plutôt qu'une autre, même s'il est évident qu'elles recherchent de la visibilité sur le net (on ne va pas se mentir...) Plus on parlera de la marque sur les réseaux sociaux et les blogs et mieux ce sera pour elle, je te l'accorde. Tu as raison, les gros comptes ont quand-même plus de chance d'être sélectionnés, mais cela ne fait pas tout. Souvent ces personnes sont sollicitées de toutes part et n'ont que peu de temps à accorder à la promotion de la marque. Je pense que pour être sélectionnée, il ne faut pas forcément avoir des milliers de likes. Il faut avoir une communauté qui puisse être intéressée par le produit (on ne nous enverra pas un livre de cuisine si sur notre profil instagram ou notre blog nous ne parlons que de couture ^^) Ensuite, je pense que savoir faire de belles photos pour mettre en avant le produit est un avantage. Il faut déjà avoir un certain nombre de photos sur notre feed qui correspondent au domaine dans lequel l'on postule (par exemple, la couture de vêtements) afin que la marque puisse se rendre compte de ce que l'on aime faire et de la qualité de notre travail (finitions soignées...) Et puis je pense que ça se joue aussi au feeling, ça peut marcher si la créatrice aime ce que l'on partage ou si l'on montre de l'intérêt pour sa marque (en likant et commentant ses publications régulièrement, par exemple...) Ne perds pas espoir, continue à postuler lorsqu'il y aura des appels à testeurs et au bout d'un moment ça va forcément marcher ;-)

      Supprimer
    2. Merci pour tes encouragements, ceci dit, je n'ai pas avancé la notion du nombre de likes ou d'abonnés au hasard ... c'est parce que cela m'a été demandé à plusieurs reprises et que c'était aussi l'un des critères de sélection ;-) ... mais je ne perds pas espoir, à l'occasion je tente ma chance quand je vois "un appel d'offres" ;-) ...

      Supprimer
    3. Je suis navrée de voir que certaines marques font passer le nombre de likes avant tout... Je comprends leur volonté de vouloir obtenir beaucoup de visibilité sur les réseaux sociaux, mais parfois de plus petits comptes avec des abonnés engagés peuvent eux aussi être efficaces... Personnellement, si je devais créer des patrons je les ferai tester par différents profils, y compris de plus petits comptes dont les abonnés pourraient être intéressés par le produit et surtout, un compte dont j'aime l'univers et avec qui le feeling passe bien. Tu as raison de continuer à tenter ta chance, on ne sait jamais ! ^^

      Supprimer